Septembre 2021 : oHRis simplifie considérablement la gestion du télétravail !

  • On 20 août 2021

Le télétravail, apparu dans le Code du travail en Mars 2012 (Article L1222-9) et amélioré par l’ordonnance du 22 septembre 2017, restait jusqu’en 2019 relativement peu répandu.

Les grèves à répétition dans les transports mais aussi et surtout la crise sanitaire liée au Coronavirus ont obligé les entreprises et établissements publics à recourir massivement au télétravail, mettant un terme aux idées reçues et aux clichés du salarié ne faisant pas ses heures ou télétravaillant en pyjama ;).

Productivité accrue, gain de temps, économie de transport, meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, fidélisation des employés ; qu’il soit régulier ou ponctuel, le télétravail est devenu un véritable atout pour les entreprises.

L’explosion des accords de télétravail signés dans les entreprises françaises ainsi que la signature d’un accord instaurant le télétravail dans les 3 fonctions publiques le 13 juillet 2021, attestent de l’essor sans précédent du travail à distance.

Cependant, la mise en pratique du télétravail peut se révéler être un véritable casse-tête en matière d’organisation pour les entreprises. Comment savoir si un salarié est en congés et non en télétravail ?  Où le salarié effectue-t-il son télétravail ?  Y-a-t-il assez de salariés en présentiel ? Les salariés respectent-ils la politique de télétravail de l’entreprise ?

Autant de questions qui trouvent désormais une réponse dans oHRis au travers de son logiciel de gestion des congés !

Qu’apporte donc oHRis en matière de gestion du télétravail ?

  • Le télétravail n’est plus géré par la sélection d’un motif d’absence (avant tout dédié à la gestion des congés) ; il n’est donc pas nécessaire d’annuler une absence de type télétravail avant de pouvoir déposer une période de congés,
  • oHRis intègre désormais un Workflow dédié à la gestion du télétravail qui permet de gérer à la fois les demandes ponctuelles mais également les demandes périodiques. Ex. : Je suis en télétravail tous les vendredis pendant 6 mois = 1 demande de 27 jours de télétravail = 1 mail valideur = 1 demande à valider pour le Manager,
  • Les jours de télétravail ont un visuel dédié qui permet de différencier instantanément les jours de congés des jours de télétravail,
  • oHRis offre la possibilité de paramétrer des règles de dépôt ou de plafond soit à l’entité légale dans sa globalité, soit à l’utilisateur (jours autorisés, nombre de jours max par semaine, mois, année, etc.),
  • Le salarié ou l’agent peut déclarer et faire valider des lieux de télétravail (domicile, résidence secondaire, espace de coworking, …) ; il devra ensuite lors de chaque demande de télétravail en préciser le lieu. OHRis permet également d’attester de la conformité du lieu avec la pratique du télétravail lors de la demande,
  • La fonction télétravail d’oHRis permet enfin d’intégrer des alertes et des règles de disponibilité par service.
Alt Text

oHRis respecte à 100% les dispositions de l’accord de télétravail du 13 juillet 2021 dans les 3 fonctions publiques.

oHRis permet donc aux entreprises et aux collectivités d’organiser plus sereinement la mise en place et le suivi du télétravail !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations !